17 septembre 2014

L’art, la vérité, la ressemblance

    Platon comme Aristote conçoivent l’art à travers le concept d’imitation, la « mimésis » en grec. Pour Platon, l’art imitatif expression d’une « apparence illusoire »[1], confine au sophisme : « Ce que l'opinable est au connaissable, la chose faite en ressemblance le serait à ce dont elle a la ressemblance »[2], dit-il dans le livre VI de La République. Aristote réhabilite le concept de  mimésis en tant que véhicule de l’apparaître. La vérité synonyme de conformité Néanmoins, le... [Lire la suite]

05 septembre 2014

L’art selon Platon et Aristote

    Platon comme Aristote conçoivent l’art à travers la grille de la mimésis. Platon voit dans l’art l’apparence, Aristote y voit l’apparaître. Platon y voit l’illusionnisme, Aristote y voit une forme épurée du réel.L’art selon Platon et les néoplatoniciens L’art selon Platon et les néoplatoniciens Platon distingue œuvre d’art et quête du beau. Si les arts définis comme mimésis, souffrent selon Platon d’une infériorité ontologique, à l'inverse, la philosophie qui incarne la beauté a le pouvoir de reconduire... [Lire la suite]
04 septembre 2014

Qu’est-ce que l’art ?

  Qu'est-ce que l'art ? Platon comme Aristote conçoivent l’art à travers la grille de la « mimésis » pris dans le sens d’imitation ou de représentation. Dans « Temps et Récit »[1] Paul Ricœur précise que si nous traduisons « mimesis par imitation, il faut entendre tout le contraire du décalque d’un réel préexistant et parler d’imitation créatrice. Et si nous traduisons mimesis par représentation, il ne faut pas entendre par ce mot quelque redoublement de présence. ». Aristote pointait déjà du doigt la... [Lire la suite]
Posté par blog-jcm à 19:27 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
04 septembre 2014

Le mythe, l'art et la philosophie

  Le poème d'Hésiode sur la Théogonie fait le récit du mythe fondateur. Le mythe est la vision divinatoire d'un poète inspiré[1] dira J.P. Vernant. Contrairement à la philosophie, ce qui fait la spécificité du mythe est d'être irréductible : il prend appui sur rien[2]. Il est le récit de l’expérience ontologique de la « Parole de vérité » fondatrice. Le mythe est une manière de faire parler l'intuition indépendamment des exigences de la pensée discursive. Platon utilisera lui-même l'allégorie pour montrer ce qu'il sait être... [Lire la suite]
Posté par blog-jcm à 19:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
04 septembre 2014

Le paradoxe de Popper

  « Quelles sont en dernière analyse les vérité de l'homme? Ce sont ses erreurs irréfutables.»[1] J'aime bien Popper. Pour lui, il n'y a de science que réfutable. On sent déjà qu'il y a quelque chose de contre-intuitif dans cette affirmation. Il n'y a de théorie scientifique recevable comme telle que susceptible d'être récusée par des tests de « falsification ». La science progresse par conjectures et réfutations[2]. Certaines théories qui se posent comme scientifiques se voient dénier ce caractère de scientificité par le... [Lire la suite]
Posté par blog-jcm à 08:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,